LES POISSONS NAGEURS

La pêche aux poissons nageurs est très à la mode depuis quelques années.
Longtemps boudés par les pêcheurs à cause de leur prix et de leur utilisation un peu moins commode que la cuiller (moins chère et qui se lance plus facilement) ces petites merveilles que sont les poissons nageurs font de plus en plus d'adeptes.
Bien utilisés ils sont d'une efficacité remarquable, d'autant que les carnassiers n'en voient pas passer très souvent. Et en plus ils autorisent des techniques passionnantes, subtiles, modernes et parfois spectaculaires.



Il n'est peut être pas inutile de faire un rapide tour d'horizon des différentes catégories de poissons nageurs, car entre nageurs classiques, jerkbaits, crankbaits (grands, moyens ou faibles plongeurs), à billes, vibrants, coulants, flottants, suspenders, etc. Il y a largement de quoi y perdre son latin, ou plutôt son anglais.

On s'irritera peut-être de l'utilisation fréquente de termes anglo-saxons : c'est que la plupart de ces subtilités nous viennent des USA. Quand il existe une traduction évidente ou acceptée je l'utilise, sinon j'utilise le terme original.
Il suffit de savoir que le suffixe "bait" à un sens générique, qui est à prendre ici comme "leurre". C'est le mot placé devant (jerk, crank, etc.) qui défini la catégorie.

Les nageurs classiques, souvent appelés "minnow plugs" en Anglais, sont les plus connus. Le chef de file de cette catégorie est sans conteste le Rapala Original. La forme est celle d'un poissonnet allongé et fuselé. Ces modèles se caractérisent par une nage parfaite (même à grande vitesse), de sorte qu'ils sont difficile à déséquilibrer. Ils tirent assez peu sur la canne mais on les sent quand même travailler.
Ils sont idéaux pour le "lancer-ramener" (encore qu'ils se lancent parfois mal à cause de leur faible densité), la traîne ou la pêche dans des courants rapides et peu profonds. On les trouve en versions flottantes, coulantes, à densité neutre (suspenders) et articulées.
Autre modèles : Team Esko, Articulé, Magnum (Rapala), Pointer (Lucky Craft, limite jerkbait).




Les "poissons danseurs" ou Jerkbaits. Tout le monde n'est pas d'accord sur la définition de cette catégorie. Je donne donc mon interprétation. Au départ ce sont des modèles allongés qui n'ont pas d'action propre (parfois même pas de bavette), c'est à dire qu'ils doivent être animés de secousses sèche pour les faire virevolter et "flasher". Cette nage désordonnée simule un poisson blessé ou désorienté. Ces leurres ne conviennent donc pas pour le lancer-ramener à vitesse constante. Ils tirent très peu sur la canne, souvent on ne les sent pas du tout vibrer.




Mais par extension on range aussi dans cette catégorie certains modèles de "nageurs classiques" qui sont entre les deux : ils nagent (plus ou moins bien) à la récupération, mais se comportent comme des jerkbaits si on les anime sèchement. Un bon exemple est le Rapala Husky Jerk. Si vous le mettez à côté du Rapala Original la ressemblance est grande; pourtant si vous les faites nager la différence d'action saute aux yeux. L'Original vibre parfaitement à la récupération mais est difficile à déséquilibrer car sur une tirée sèche il reste bien en ligne. Le Husky Jerk vibre nettement moins à la récupération, en revanche il réagit aux secousses par des écarts importants. Cette différence d'action malgré une forme similaire tient à des nuances parfois subtiles dans la bavette et surtout à des questions de densité et répartition du poids.
Si l'on veut être mauvaise langue, on peut dire que sans doute certains jerkbaits sont des "nageurs classiques" ratés, mais c'est une autre histoire 
Quelques autres jerkbaits disponibles en France : Flash Minnow (Lucky Craft), Pin's (Yo-Zuri), Thunderstick (Storm).




Les crankbaits constituent une grande famille aux modèles très variés. Ce sont des poissons nageurs de forme beaucoup plus trapue et compacte que les autres. Du fait de leur tête nettement plus renflée que la queue, de leur faible longueur et d'une bavette souvent de grande taille, ils oscillent très vite. Ils sont conçus pour avoir une nage serrée, puissante, émettant de fortes vibration et déplaçant beaucoup d'eau.
Ils opposent une forte résistance à la récupération, au points que certains modèles tirent presque autant que le carnassier qu'ils sont supposés attraper  et peuvent mettre le matériel à rude épreuve.




La plupart des crankbaits sont flottants, mais on en trouve maintenant à densité neutre, et il existe quelques modèles coulants. La profondeur de nage dépend surtout de la taille et forme de la bavette. Elle va de moins d'un mètre à plus de 10 mètre (en traîne, car au lancer 5-6 m est un maximum).
Quelques modèles disponibles en France : Fat Rap, Risto Rap, Shad Rap (Rapala), Bevy Shad, Staysee, CB Series (Lucky Craft), Hunter, Bomber (Effzett), Lightnin' Shad, Wiggle Wart (Storm), Shad (Transkei).




Il existe une sous catégorie de crankbaits, les poissons vibrants ou poissons nageurs sans bavette (en anglais : vibrating plugs ou lipless crankbaits). Ces modèles s'attachent par un anneau placé sur le dos, et c'est un méplat sur le dessus de la tête qui fait office de bavette.
Vibrant très vite et généralement remplis de billes d'acier, ces leurres sont intéressants en ce qu'ils peuvent être utilisés aussi bien au lancer qu'à la verticale. Certains modèles coulent vite et permettent de pêcher à des profondeurs très importantes pour un poisson nageur (15-20 m).
Le modèle le plus connu en France est le Rattlin Rap (Rapala), mais désormais on en trouve un également chez Lucky Craft, le LV-500 Max.

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site