LES CUILLIERES

1 : Le matériel

Pour exercer ce type de pêche, il vous faudra un lancer (action semi parabolique ou de pointe) de puissance 10g - 15g de 2.20m à 2.80m, un moulinet fiable avec plusieurs roulements à bille, n'hésitez pas à investir dans ce domaine car il sera soumis à rude épreuve.
Pour exercer ce type de pêche, il vous faudra un lancer (action semi parabolique ou de pointe) de puissance 10g - 15g de 2.20m à 2.80m, un moulinet fiable avec plusieurs roulements à bille, n'hésitez pas à investir dans ce domaine car il sera soumis à rude épreuve.
Le fil ou la tresse devra avoir une résistance comprise entre 7kg et 10kg, ce qui conviendra sur la plupart des postes.

2 : Les leurres


La pêche à la cuiller est la première des pêches aux leurres artificiels. Il existe plusieurs types de cuillers en une multitudes de couleurs. Les couleurs sont plus étudiées pour attirer le pêcheur que le brochet car la force principale d'une cuiller est son potentiel de vibration. C'est la vibration qui va attirer le brochet bien avant la couleur. Le coloris ou le motif peu cependant être utile dans la dernière phase d'attaque du brochet, lorsqu'il va affiner son attaque. Le système oeil est spécialement étudié pour cela (cuillers 1 et 2)

A : Les tournantes 

Elles émettent beaucoup de vibrations. En fonction de la forme (et non pas de la taille) de la palette, la variation de l'amplitude de vibration peut être importante :
Il existe trois formes principales de palettes :



  • Les palettes en "ongle de pouce" qui sont censées imiter un insecte se débattant à la surface. Le rythme des vibrations est très élevé (Figure A).

  • Les palettes en "feuille de saule" tourne très près du corps de la cuillers, elles imitent la nage saccadée d'un alevin ou d'un petit poisson(Figure B).

  • Les palettes "triface" imitent également un alevin ou un petit poisson à la nage virevoltante.

A

B


On peut trouver des cuillers tournantes avec des pompons (ou mouche) ce qui peut renforcer l'effet d'insecte..
B : Les vaironnées

Ce sont des tournantes associés à une reproduction en latex d'un vairon. Elles ont les mêmes caractéristiques que les cuillers tournantes. On les emploie en général lors de la reproduction des poissons blancs ou quand le poste est très fréquenté par le menu fretin.


C : Les ondulantes

Elles "nagent" un peu comme une feuille morte vole au vent. Elle est censée imitée un poisson malade ou en difficulté. Elle doit être manié non pas uniformémént mais avec des accélérations et des relachées.

3 : Technique

Le brochet préfère se nourrir de proies malades ou en difficultés, pensez à profiter de sa "fainéantise" en changeant sans cesse de rythme et de direction lors de la récupération de la cuiller afin de déclencher l'attaque.Il ne faut surtout pas ramener le leurre uniformément !

Contrairement à ce que l'on croit généralement , une cuiller à la nage désordonnée est très "séduisante" pour Messire Esox...

En règle générale les cuillers employées pour la pêche du brochet sont :

Ongle de pouce

N° 2 à N°5

Feuille de saule

N° 2 à N°4

Triface

N° 2 à N°5

Vaironnée

N° 2 à N°4

Ondulante

10g/60mm à 25g/90mm

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site