L'ANGLAISE

La pêche à l'anglaise, adaptation de la pêche au coup, est un héritage de nos amis anglais.
Elle se pratique avec un moulinet et une canne à anneaux à emmanchement ou télescopique. D'une longueur de 12' (3,60 m) à 15' (4,50 m), elle est munie de nombreux anneaux surélevés qui favorisent la glisse du nylon et évite que ce dernier colle à la canne. Pour cette technique, les principales caractéristiques d'un moulinet dit "match" sont : vitesse de récupération élevée (jusqu'à 1,10 m au tour de manivelle) et bobine à large moyeu pour nylon de faible diamètre (11 à 17 centièmes).

Ce nylon "spécial anglaise" est plus facile à couler. En effet, pour un ferrage direct et efficace, la bannière doit être noyée et tendue. C'est un élément essentiel car on pratique à minimum 15 mètres du bord et jusqu'à 50 mètres en compétition.
On peut aussi utiliser un liquide "dégraisse-fil" pour améliorer sa pénétration dans l'eau.
Au premier abord, le plus surprenant dans un montage anglaise, c'est le flotteur qui est attaché à la ligne simplement par sa base. Il contribue directement à ce que le fil soit sous la surface.

Ce flotteur est appelé "waggler".
Il en existe deux types : les droits (basiques pour la pêche à courte distance en eau calme)

La plupart de ces flotteurs anglais sont pré-lestés ce qui facilite leur utilisation (ex : un flotteur noté 3+1 a déjà 3 grammes de plombs à sa base et il faut rajouter 1 gramme de plomb sur la ligne).
On emploie des plombs mous ou super doux qui peuvent se serrer avec les doigts et se déplacer sur la ligne facilement, sans endommager le nylon.
Le bas de ligne, souvent long, est relié au corps de ligne par l'intermédiaire d'un micro-émerillon. Il limite fortement le vrillage du bas de ligne occasionné par la récupération rapide de la ligne.
Les hameçons utilisés sont généralement de forme ronde, bronzés ou nickelés dans les tailles de 20 à 12 suivant les poissons recherchés et l'importance de l'esche (bouquets de plusieurs asticots ou panaché 1 grain de mais doux + 1 ou 2 vers de terre...)
En fonction de la distance de pêche, on se sert d'une fronde pour amorcer son coup.

Les avantages de la pêche à l'anglaise :

· en étang peu profond par exemple, ou le fond est en pente douce, on trouve souvent des profondeurs plus intéressantes pour les beaux poissons, à 25 ou 30 mètres du bord. A cette distance, l'utilisation d'une fronde permet d'amorcer avec précision.

· loin du bord, le poisson est moins gêné par le bruit et donc moins méfiant.

· on peut rivaliser avec des gros poissons sur des nylons relativement fins grâce au frein du moulinet, à la réserve de fil et l'action parabolique de la canne anglaise.

L'astuce: Pour ne pas manquer trops de poissons...

· contrairement aux idées reçues, la taille du waggler aussi importante soit elle n'empêche en rien la prise de poissons de petite taille. Bien équilibré, il reste très sensible à la touche.
Dérivé de l'anglaise, la pêche au STICK consiste à effectuer des coulées en rivière. Le flotteur fixe, est pris en 2 points sur la ligne. On agraine régulièrement en début de coulée avec des asticots, gozzers ou casters...La descente des esches au fil de la coulée, déclenche une frénésie auprès des poissons tels que chevesnes, hotus, barbeaux mais aussi gardons et brèmes. La particularité de cette technique est qu'elle sélectionne souvent les beaux poissons.

                   

Le waggler est un élément primordial dans la pêche à l’anglaise et ce n’est pas un hasard s’il existe depuis toujours des tétines permettant d’en changer en quelques secondes sans pour autant avoir besoin de refaire la ligne.

Les wagglers droits sont irremplaçables soit pour pêcher près du bord, pour les plus courts, soit pour pêcher par grand vent. Plus l’eau est agitée, plus il sera long.

Quant aux wagglers à bulbe, c’est uniquement le confort du lancer qui est à prendre en considération lorsqu’il faut pêcher loin.

Dans les eaux calmes, l’antenne fine est conseillée, tandis qu’en rivière ce sont les plus épaisses comportant une réserve de flottabilité qu’il faut privilégier.

Des antennes creuses s’avèrent souvent très utiles car elles augmentent la visibilité du flotteur à très grande distance tout en conservant sa sensibilité.

Quand la luminosité est changeante, passages nuageux, tombée de la nuit… un modèle muni d’une antenne interchangeable est souhaitable.

Le lancer doit être effectuer par-dessus les épaules, avec un mouvement ample et en s'arrêtant net lorsque la canne forme un angle d'environ 30° par rapport à la verticale. Lorsque l'on effectue le lancer il faut fixer l'endroit où l'on veut lancer sa ligne. Il faut aussi toujours penser à freiner le lancer en posant sont doigt sur la bobine quand la ligne arrive sur le coup, pour que la ligne s'étale correctement sur la surface de l'eau, en empêchant ainsi la formation de noeuds, de perruques...

Avec de l'amorce, il faut donc prévoir des frondes spécials amorce avec une poche souple, il en existe qui lance à une distance prédéterminée 30m, 40m.., sensas par exemple en distribue. Voyons comment amorcer son coup le plus précisement possible à la fronde.

Tout d'abord il faut déterminer l'endroit où vous voulez pêchez. Une fois la zone déterminée, il faut vous donner des repères pour pouvoir lancer toujours au même endroit, ce repère peut-être par exemple un arbre qui se trouve sur la berge d'en face. Il assez facile de se trouver un repère pour la direction dans laquelle lancer, mais sans une petite astuce il est beaucoup difficile d'avoir un repère de distance, et l'on risque de jeter sa ligne une fois 5 mètres derrière la zone, une autre 6 mètre devant.

Alors comment faire pour être toujours à la même distance, et bien c'est là que le marker blanc, ce marker blanc spécialement conçu pour faire une marque blanche sur le fil, va nous permettre d'avoir un repère de distance. En effet une fois votre zone de pêche déterminer faîtes une marque sur le nylon juste à la sortie du moulinet, et le tour est joué: vous avez maintenant un repère de direction et un de dsitance, il vous est donc possible maintenant d'être extrêmement précis.

Revenons-en à notre amorçage, pour effectuer votre amorçage de départ préparer 10 à 20 petites boules de la taille d'une balle de ping-pong , tous de la même taille, il faut aussi qu'elles sont tous serrés de la même façon pour qu'elles aient un poids et une forme quasiment identique. Afin de pouvoir plus facilement les lancer tous au même endroit, ainsi comme pour lancer votre ligne vous prenez un repère de direction et vous tendez à chaque fois l'élastique de votre fronde de la même façon, ainsi toutes vos boules tombent dans la même zone: c'est simple et terriblement efficace.

Une fois votre amorçage de départ effectuer, vous pouvez commencer à pêcher, il faut bien entendu ne pas oublier de relancer de temps en temps quelques boules d'amorce de rappel, toujours de la même façon et avec des boules toujours de la même taille pour garder la même précision. La fréquence du rappel dépend de l'espèce de poisson que vous rechercher, ainsi que du climat et aussi de la saison, et surtout de la réponse des poissons face à cet amorçage: rien de bien différent à ce que l'on rencontre à la pêche à la grande canne et à toutes les pêches au coup à l'amorce.

Ce rappel reste toujours le moment le plus délicat d'une partie de pêche, les meilleurs pêcheurs sont ceux qui arrivent toujours eux aussi font parfois des erreures tout de même à trouver la stratégie de rappel qui correspond le mieux à l'humeur du jour des poissons. Dernière précision, n'essayez d'être aussi précis qu'à la grande canne, il est évident que lorsque l'on pêche à 30 ou 40 mètres il est impossible d'être aussi précis que lorsque l'on pêche à 11 ou 13 mètres avec une canne à emboîtement, mais ce n'est très grave car à l'anglaise il est possible d'explorer une zone beaucoup plus grande zone. Faîtes attention tout de même à ne pas amorcer sur une trop grande zone, 1 mètre carré me semble bien, voir 2 mètres carrés au maximum

12 votes. Moyenne 3.92 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×